Station-service à hydrogène à Francfort

Mobilité à hydrogène

En 2018, Shell (Switzerland) SA a rejoint l’association Mobilité H₂ Suisse. L’objectif de cette association est de favoriser l’implantation d’une mobilité à hydrogène en Suisse. L’Allemagne fait figure de précurseur en mobilité H₂ et Shell est en première file du mouvement. En collaboration avec les partenaires de l’association H₂ Mobility en Allemagne issus des secteurs automobile, gazier et énergétique, Shell construit un réseau national de stations-service à hydrogène. L’hydrogène est un des moyens de diversifier l’offre des carburants destinés au transport. Son avantage est qu’il réduise significativement les émissions de CO₂. On considère même que la conduite d’un véhicule équipé de piles à combustible n’émet pas de carbone à l’échelle locale.

De Shell Team le 31. mars 2020

Il faut donc qu’il y ait assez de véhicules H2 en circulation et une infrastructure adéquate, c’est-à-dire un nombre suffisant de stations-service à hydrogène.

Depuis de nombreuses années, Shell s’engage en faveur du développement de technologies destinées aux stations à hydrogène tant en Allemagne qu’aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Les fabricants automobiles ont aussi fait des progrès. De plus en plus de marques produisent des véhicules équipés de piles à combustible de série. Le secteur des véhicules utilitaires n’est pas en reste : nous collaborons par exemple avec MAN au développement de solutions hydrogène pour camions.

Bientôt 100 stations-service H2 en Allemagne

Nous sommes l’un des membres fondateurs de H2 Mobility Deutschland (H2M). Les partenaires de cette association réunissant, outre Shell, Air Liquide, Daimler, Linde, OMV et Total, développeront leur réseau comptant actuellement 84 stations-service (situation en avril 2020) jusqu’à atteindre 100 stations H2. Les véhicules électriques munis de piles à combustible pourront ainsi se ravitailler dans toute l’Allemagne.

Autres sujets

Lumières de la raffinerie Shell Rheinland dans la nuit

Le plus grand électrolyseur PEM du monde voit le jour à Wesseling

La centrale permet de produire de l’hydrogène à partir d’électricité au lieu de gaz naturel. En obtenant de l’hydrogène propre à partir d’électricité renouvelable, Shell améliore l’intensité carbone de sa raffinerie.

Station-service à hydrogène à Francfort

Le développement des énergies renouvelables s’associe à la production d’hydrogène

Shell, Siemens et TenneT, un gestionnaire de réseaux de transport, accélèrent le développement de l’éolien offshore en y associant la production d’hydrogène.

Éoliennes offshore

Le plus grand projet d’hydrogène vert d’Europe voit le jour à Groningen

Un consortium formé par Gasunie, Groningen Seaports et Shell Nederland lance le projet NortH2. Cette initiative a pour objectif de produire de l’hydrogène vert à partir d’électricité renouvelable fournie par un parc éolien géant.

HTML5 Experiment: Hide article avatar & date