Jump menu

Main content |  back to top

Shell et le changement climatique

Une grenouille

Nous avons été l'une des premières entreprises du secteur énergétique à reconnaître en 1997 la menace du changement climatique et à appeler à des mesures de la part des gouvernements, de notre industrie et des utilisateurs d'énergie, et à prendre des mesures nous-mêmes. Nos tout derniers scénarios énergétiques démontrent que les carburants fossiles continueront de satisfaire globalement aux besoins énergétiques croissants du monde pendant les décennies à venir. Il est donc très important de pouvoir gérer les émissions de CO2 produites par le charbon, le pétrole et le gaz naturel pour faire face aux changements climatiques résultant de l'activité humaine.


Notre approche consiste à :

  1. Augmenter l'efficacité de nos opérations.
  2. Créer une capacité substantielle de captage et de stockage du dioxyde de carbone (CSC). Les technologies sous-jacentes au CSC sont éprouvées et nous sommes engagés dans de nombreux projets qui vont nous permettre "d'apprendre" par la pratique aussi rapidement que possible.
  3. Poursuivre la recherche et le développement de technologies augmentant l'efficacité et réduisant les émissions de nos activités.
  4. Développer activement des sources d'énergie à faible émission de CO2, comprenant une augmentation des réserves de gaz naturel et le développement de carburants pour le transport, y compris les biocarburants.
  5. Aider à gérer la demande d'énergie en élargissant le marché des produits et services, avec par exemple des formulations économiques en carburant pour notre essence et nos lubrifiants haute efficacité. Ainsi nous permettons à des millions de clients particuliers et d'entreprises d'utiliser moins d'énergie et d'émettre moins de CO2.
  6. Mettre à disposition nos connaissances pour encourager activement les gouvernements à proposer un cadre politique international efficace permettant de gérer le CO2 et d'autres gaz à effet de serre.

Gérer les impacts sur l'environnement

Biodiversité : Shell s'efforce de protéger la nature et d’encourager la conservation de la biodiversité. Tout en édifiant nos propres plans d'action pour la protection de la biodiversité, nous travaillons également avec les principaux groupes de conservation, parmi lesquels Wetlands International et l'Union Internationale pour la conservation de la Nature (UICN), dans le but de soutenir certaines recherches, notamment afin de faciliter l’identification des espèces menacées.

Empêcher les déversements : Les déversements de pétrole et de produits pétroliers peuvent nuire à l'environnement et mettre nos employés ainsi que les collectivités voisines en danger. Les déversements d'hydrocarbures par des pétroliers attirent beaucoup l'attention du public, mais heureusement, ils sont rares. Les navires que nous gérons ont transporté 40 millions de tonnes de matières en 2008, sans aucun déversement.

Sur nos sites, nous avons réduit progressivement le volume des déversements de pétrole et de produits dérivés provenant de facteurs que nous pouvons maîtriser, comme la corrosion ou des pannes opérationnelles. Grâce aux améliorations sans cesse apportées à nos méthodes de fonctionnement et à l'entretien de nos installations, ces volumes de déversement ont pratiquement baissé de 80 % par rapport à 1998.

Atténuer la pollution de l'air provoquée par nos activités : Chez Shell, nous faisons de notre mieux pour réduire les émissions de polluants locaux produits par nos activités. Cela fait intervenir toute une gamme d'investissements destinés à moderniser nos installations et à installer des équipements produisant une combustion plus propre et permettant le captage du dioxyde de soufre.

Réduire notre utilisation d'eau : Les nouvelles technologies jouent un rôle déterminant en nous aidant à réduire la quantité d’eau que nous utilisons. Par exemple, notre raffinerie  Pearl GTL du Qatar a été conçue pour ne pas prélever d'eau douce dans son environnement aride. En Hollande, le projet Schoonebeek réutilisera les eaux usées municipales pour produire de la vapeur d'eau. En Oman, un projet prévoit la plantation de lits de roseaux qui permettront de nettoyer jusqu'à 45 000 m3 d’eau acheminée quotidiennement en surface lorsque notre co-entreprise produira du pétrole.

Page Outils